Mobility in Research on the Black Sea Region

Cojocaru, V. et A. Rubel, éd. (2016) : Mobility in Research on the Black Sea Region, The Proceedings of the International Symposium organized by the Iaşi Branch
of the Romanian Academy, in collaboration with German Cultural Centre of Iaşi
( July 5–10, 2015), (Pontica et Mediterranea VI)
, Cluj-Napoca.

Voici donc un nouvel opus à ajouter au chapitre des contacts foisonnants entre les savants est et ouest-européens et américains au sujet de la mer Noire.

Il s’agit d’un recueil en trois langues (allemand, anglais et français), publié conjointement par le centre de Iaşi de l’Académie Roumaine, en collaboration avec le Centre culturel allemand de Iaşi, sous la direction de Victor Cojocaru et Alexander Rubel. C’est le sixième volume de la série Pontica et Mediterranea qui édite les recherches récentes sur le monde antique.

Divisé en trois parties, celui-ci s’intéresse au thème de la mobilité dans la région de la mer Noire dans l’antiquité et l’examine sous des angles de vue très variés.

La première partie État des lieux et projets de recherches présente différents projets entrepris notamment par le Centre de Iaşi et notamment une initiative concernant la publication d’un manuscrit resté inédit de Heinz Heinen sur l’histoire du Royaume de Bosphore, un projet d’un corpus d’épigrammes provenant de la Mer Noire que l’article publié dans ce volume examine à travers la figure de l’Étranger ainsi que les perspectives dans la recherche sur les verres des époques hellénistique et romaine provenant de Pont-Euxin.

La deuxième partie, la plus volumineuse et parcourue notamment par le thème de l’identité ethnique, est consacrée aux sources littéraires et à l’épigraphie. Elle réunit treize contributions et explore les sujets très divers qui vont de l’examen de textes antiques grecs concernant les Scythes, Bosporans et Grecs autour de la notion de la sagesse (grecque) opposée à la stupidité (scythe) jusqu’à l’interrogation ethnique de l’identité de l’empereur romain Maximin le Thrace en passant par les monuments funéraires athéniens des époques classique et hellénistique qui portent des inscriptions destinées aux défunts provenant de la région de la Mer Noire.

Elle est prolongée par une intéressante contribution de D. Ruscu sur la région de la Mer Noire en tant que lieu d’évangélisation dans la littérature chrétienne qui, dans la continuité des auteurs grecs antiques, la désigne comme les confins de la civilisation.

Les passionnés de philosophie se plongeront sans doute avec bonheur dans la contribution d’A. Baumgarten sur une interprétation des Politiques d’Aristote autour du concept du loisir (σχολή), alors que d’autres examineront attentivement l’analyse que livre T. Schmitt sur l’interprétation à contre-courant dominant du terme φασιανοί, lu non pas comme faisans mais comme chevaux et utilisé comme ethnique pour la bordure orientale du Pont-Euxin.

Enfin, la troisième partie Archéologie, iconographie et numismatique passe en revue l’analyse des récipients en verre provenant de l’arrière-pays de la Dacie et de la Mésie Inférieure, les sépultures des élites du monde barbare du Pont nord en contact avec les civilisations grecque et romaine, la diffusion des ornements sarmates dans la Grande Plaine hongroise ou le trésor des monnaies en argent de type Philippe II trouvés à Husi en 1864, que les auteurs définissent comme des imitations locales et leur diffusion.

Certaines contributions sont accompagnées par des photographies, cartes, tableaux et dessins. À la fin de chaque article, les résumés en allemand, anglais et français complètent utilement ce volume qui reste cependant à destination d’un public averti, très au fait de la problématique Pontique mais dont le point fort demeure l’inclusion, dans le champ de l’étude, des côtes sud de la Mer Noire, si souvent dissociées.

Le sommaire : pm-visommaire

J. Martin

pm6

 

Advertisements

A propos Th. Castelli

Doctorant en histoire ancienne à l'Université de Paris X
Cet article a été publié dans Comptes-rendus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s