Les vestiges archéologiques de l’espace carpato-dnistréen aux Ve – IIIe s. av. J.-C. comme source de l’interprétation ethnique

Corobcean, A. (2017) : Vestigiile arheologice din spaţiul carpato-nistrean în secolele V-III î.H. ca sursă a interpretării etnice, Chisinau [Les vestiges archéologiques de l’espace carpato-dnistréen aux Ve – IIIe s. av. J.-C. comme source de l’interprétation ethnique].

La thèse s’intéresse à l’interprétation ethnique des vestiges archéologiques de l’espace entre les Carpates et le Dniestr. Les populations autochtones de cette région sont des Scythes et des Thraces ou Gètes.  L’auteur insiste sur la prudence nécessaire pour l’analyse des vestiges en terme ethniques, notamment en ce qui concerne les objets d’arts et la production céramique. Pour lui, la majorité de la population sédentaire est thraco-gète dans cette région, du fait de la stabilité des établissements et de la céramique identifiées à une production thraco-gète.

La thèse en ligne

http://www.cnaa.md/thesis/51227/

 

vestiges ethniques

Publicités

A propos Th. Castelli

Doctorant en histoire ancienne à l'Université de Paris X
Cet article, publié dans Comptes-rendus, Livres en ligne, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s