Rure vivere in Moesia Inferiore. La population dans le milieu rural d’une province périphérique de l’Empire romain

Mihailescu-Bîrliba, L. (2018) : Rure vivere in Moesia Inferiore. La population dans le milieu rural d’une province péripherique (sic) de l’Empire romain, Wiesbaden

L’auteur chercher à reconstituer en se basant notamment sur l’épigraphie la population rurale de la Mésie inférieure. L’ouvrage est divisé en quatre partie. Les trois premières correspondent à un découpage géographique (cités du littoral, cités entre le Danube et la mer, cités sur le Danube). La dernière partie est une synthèse sur les principales composantes de la population rurale de la région( vétérans, soldats, indigènes).

Une bonne partie de l’étude concerne le territoire de cités de Dobroudja, (Istros, Tomis, Callatis, Halmyris, Capidava, Axiopolis, Durostorum….).

Un compte-rendu :  http://jaha.org.ro/index.php/JAHA/article/view/389/280

Le sommaire : https://www.harrassowitz-verlag.de/Rure_vivere_in_Moesia_inferiore/titel_5680.ahtml 

LMB 2018 couv

 

A propos Th. Castelli

Docteur en histoire et archéologie des mondes anciens de l'Université de Paris-Nanterre
Cet article a été publié dans Comptes-rendus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.