Sboryanovo. The economic relations of the Getic capital Helis according to the transport amphorae. I The Amphora stamps

Stoyanov, T., K. Madzharov et A. Bozhkova (2018) : Сборяново. Том IV. Икономическите връзки на гетската столица Хелис по данни от амфорната тара. Част първа. Амфорните печати / Sboryanovo. Volume IV: The economic relations of the Getic capital Helis according to the transport amphorae. Part one: The amphora stamps, Sofia.

Cet ouvrage de la série Sboryanovo publie les timbres amphoriques trouvés sur ce site. Ils sont datés principalement de la période d’essor du site entre la dernier tiers du IVe s. et le milieu du IIIe s. Ce site est identifié avec la capitale du roi thrace Dromichaitès, Hélis.

Même si le site est à plus d’une centaine de kilomètres de la mer Noire, cet ouvrage a toute sa place ici, car la très grande majorité des amphores sont parvenus sur ce site via les cités ouest-pontiques.

L’ouvrage se présente non pas comme un simple catalogue, mais correspond bien au titre : l’étude des relations économiques de ce site. L’introduction présente le site, puis une partie est consacrée à un commentaire sur la présence des différents centres amphoriques. Les 29 timbres trouvés dans la nécropole sont présentés dans un chapitre à part par tombe. Cela facilite certes l’utilisation de ces contextes clos pour réfléchir à la chronologie, mais oblige à des va et vient entre les 2 catalogues pour connaître tous les timbres d’un même centre producteur. Ensuite vient une étude fort intéressante sur les itinéraires fluviaux empruntés par ces amphores, avec un intérêt pour le calendrier annuel des importations en fonction de la navigabilité. Le chapitre suivant sur les relations économiques de Sboryanovo repose sur les timbres amphoriques.

Le catalogue comprend 401 timbres, avec quelques raretés, comme des timbres de Samothrace, deux timbres d’une même amphore d’Akanthos, un nouveau nom de fabricant sinopéen……

Deux annexes dont l’une remet en cause l’attribution par S. Ju. Monakhov de certains timbres englyphiques (HPA) à Apollonia.

Les timbres sont photographiées en couleur. A la fin de l’ouvrage, des dessins présentent un certain nombre de fragments amphoriques timbrés, démarche rare.

L’ouvrage est totalement bilingue bulgare /anglais.

Un ouvrage à connaître pour mieux comprendre le fonctionnement des réseaux commerciaux au nord des Balkans durant le début de l’époque hellénistique.

Le sommaire : https://bibliophilia.eu/sboryanovo-volume-iv

sboryanovo-volume-iv couv.png

Publicités

A propos Th. Castelli

Docteur en histoire et archéologie des mondes anciens de l'Université de Paris-Nanterre
Cet article a été publié dans Comptes-rendus. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.