Follow the blog on Facebook and VK

In order to have news about the Black Sea , you can follow us on Facebook http://www.facebook.com/PontosEuxeinos

Vk http://vk.com/club74917524

Twitter https://twitter.com/Spartokosalu

Pontos Euxeinos

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Famille et société dans le monde grec et en Italie du Ve siècle av. J.-C. au IIe siècle av. J.-C. 1

La nouvelle question de l’agrégation « Famille et société dans le monde grec et en Italie du Ve siècle av. J.-C. au IIe siècle av. J.-C. » concerne un sujet qui est rarement traité en tant que tel pour les régions du Pont-Euxin. Néanmoins des éléments concernant les différentes dimensions de la famille sont abordés dans des études plus générales.

Cette série de post se propose d’être un recueil d’exemples, plus qu’une analyse des questions familiales autour du Pont-Euxin.

Une des particularités de cet espace est la relation des populations grecques avec des populations locales auxquelles les Grecs attribuent des conceptions différentes de la famille. On peut le voir à travers la construction de la figure de l’Amazone, inversion de l’image de la femme grecque (Hérodote, IV, 110-118), et différentes informations sur les familles thraces comme la vente des filles, la polygamie (Hérodote, V, 4-6). La réalité de ces pratiques est questionable.

Malgré ces pratiques différentes, il y a des mariages mixtes qui peuvent être utilisés dans des stratégies de conquêtes du pouvoir. Ainsi le roi scythe Skylès est-il le fils d’une grecque d’Istros et il bénéficie à Olbia d’une place parmi les élites (Hérodote IV, 78-79). Le mariage de Philippe II de Macédoine avec une princesse gète répond aussi à une stratégie politique (Ath. 13,557d ; Jord., Get., 10.65.) de contrôle de sa frontière septentrionale. On peut voir dans le mobilier funéraire de la tombe attribuée à Phillippe II à Vergina des éléments qui pourraient témoigner du maintien de l’identité gète de son épouse.

On trouve d’autres logiques bien plus prosaïques à l’oeuvre dans les mariages mixtes des Grecs ordinaires. Les archéologues qui ont fouillé la nécropole de Panskoye au nord-est de la Crimée ont tenté de mettre en évidence d’après les rites funéraires l’existence de mariage mixte, sans que ce soit forcément convainquant dans leur ouvrage Stolba, V. F. et E. Ya. Rogov : Panskoye I. Vol. 2. The Necropolis,  Aarhus: University Press, 2012. La cohabitation entre des populations indigènes et grecques a pu amener à ces unions.

Les nécropoles sont un des lieux d’observation  par excellence de la famille. Celle d’Apollonia du Pont fouillée par une équipe franco-bulgare permet d’aborder différents thèmes : la place des enfants (Trinkets for the Afterlife: Personal Ornaments from Graves of Children in the Necropolis of Apollonia Pontica), l’ancrage de la famille dans l’espace funéraire à travers l’existence de lots familiaux (Burial enclosures and spatial organization of the Classical and Early Hellenistic Necropoleis of Apollonia Pontica, Kalfata/Budjaka area) et de la continuité des dépôts funéraires (Pratiques et rituels funéraires : commentaire général), éléments qui témoignent de la continuité de la mémoire familiale.

apo nécropole

Merci de citer ce post, s’il vous a paru utile.

Publié dans Non classé | Tagué | Laisser un commentaire

Un trésor pour les monnaies de Crimée, d’Olbia et de Tyras

Sur le modèle du site sur les monnaies du Bosphore, un site vient de naître consacré aux monnaies antiques de Crimée, d’Olbia et de Tyras.  Il s’agrandira avec l’aide des internautes.

 

http://tauriscoins.ru/

tauris-coin

Publié dans Sites pontiques | Tagué , , | Laisser un commentaire

Né sous le signe de la comète: Mithridate Eupator Dionysos

Talakh, V. M. (2013) : Рожденный под знаком кометы: Митридат Эвпатор Дионис / Nazvanie: Rozhdennyj pod znakom komety: Mitridat Jevpator Dionis, Kiev [Né sous le signe de la comète: Mithridate Eupator Dionysos].

C’est la deuxième édition de cette biographie de Mithirdate VI Eupator (1ère édition en 2012). C’est un ouvrage grand public, avec de nombreuses illustrations en couleurs, et des références aux sources antiques.

L’ouvrage est en russe.

Le sommaire.

mvi-2013

mvi-2013-couv

Publié dans Comptes-rendus, Livres en ligne | Tagué | Laisser un commentaire

Collection antique du Musée régional de Kherson

Abіkulova M. J., A. І. Lopushins’kij  et D. M. Sіkoza (2015) : Антична колекція Херсонського краєзнавчого музею /  Antichna kolekcіja Hersons’kogo kraєznavchogo muzeju, Kherson [Collection antique du Musée régional de Kherson]

Ce petit ouvrage (moins de 100 pages) présente une partie des collections antiques du musée de Cherson, principalement les céramiques et les objets en métal. Elles proviennent en partie du territoire rural d’Olbia, mais aussi de la vallée du Dniepr, où les relations entre les Grecs et les populations indigènes à partir de l’époque classique.

Le sommaire :

ПЕРЕДМОВА
КАТАЛОГ ПОВСЯКДЕННИХ АНТИЧНИХ РЕЧЕЙ З КОЛЕКЦІЇ
ХЕРСОНСЬКОГО ОБЛАСНОГО КРАЄЗНАВЧОГО МУЗЕЮ
Aнтичні речі з глини
Архітектурна теракота
Знаряддя праці з глини
Глиняні гончарні посудини
Посудини архаїчного періоду (друга половина VII-VI ст. до н. е.)
Посудини класичного періоду (V-IV ст. до н. е.)
Посудини елліністичного періоду (кінець IV-середина I ст. до н. е.)
Посудини римського періоду (середина I ст. до н. е. -V ст. н. е.)
Ліпні посудини
Теракотові статуетки
Античні речі з металів
Металеві речі архаїчного періоду
Металеві речі класичного періоду
Металеві речі періоду еллінізму
Металеві речі римського періоду
Античні речі з каменю, алебастру, гіпсу
Рельєфи та скульптура малих форм
Античні речі зі скла
Античні речі з кістки
Античні речі з деревини
Світильники
ДЖЕРЕЛА І ЛІТЕРАТУРА
СПИСОК СКОРОЧЕНЬ
СЛОВНИК

cherson-collection-ancienne

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

Terres cuites de l’ancienne Chersonèse et de sa proche région rurale]

Shchevchenko, A. (2017) : Терракоты античного Херсонеса и его ближней сельской округи / Terrakoty antichnogo Hersonesa i ego blizhnej sel’skoj okrugi,  Simferopol [Terres cuites de  l’ancienne Chersonèse et de sa proche région rurale].

Cet ouvrage s’intéresse à un domaine moins étudié, la coroplastie, mais qui a souvent fait l’objet de collections. L’auteur choisit une approche thématique par divinité avant de présenter les terres-cuites non religieuses.

Près de 1000 terres-cuites sont publiés, ce qui en fait un des plus grands ensembles de ce type de matériel. Pour chaque objet, on trouve de manière classique une description le contexte de découverte, la datation et les références scientifiques.Les photos sont en couleurs de grande taille à la fin de l’ouvrage. Tout cela permettra d’enrichir la réflexion sur les modèles artistiques et religieux autour de la mer Noire avec la confrontation avec d’autres collections comme celle de Callatis.

L’ouvrage est bilingue (russe et anglais) et sera bientôt disponible en ligne sur le site du musée de Kerch.

vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=VowIZQra3wM

Le sommaire :

terracotta3

terracotta1b

 

Publié dans Comptes-rendus, Livres en ligne | Tagué , , | Laisser un commentaire

Méthodes d’étude du commerce antique (d’après l’exemple du Nord de la Mer Noire)

Brashinskij, I. B. (1984) : Metody issledovanija antichnoj torgovli (na primere Severnogo Prichernomor’ja), Leningrad [Méthodes d’étude du commerce antique (d’après l’exemple du Nord de la Mer Noire)].

Cet ouvrage marqua l’étude des amphores par la capacité de l’auteur à réfléchir plus largement à la manière d’utiliser ce type de matériel pour étudier le commerce. Il s’appuie notamment sur l’étude d’un emporion grec dans le delta du Don : Elizavetovskoe

Un ouvrage à connaître

Le lien vers l’ouvrage :

http://www.sno.pro1.ru/lib/brashinskiy_metody_issledovaniya_antichnoy_torgovli/index.htm

brashinskij-1984

Publié dans Livres en ligne | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Gräberfeld und Siedlung Nagornoe 2. Ein Fundplatz der Sântana de Mures-Cernjachov-Kultur an der Unteren Donau

Gudkova, A. V. et E. Schultze (2017) : Gräberfeld und Siedlung Nagornoe 2. Ein Fundplatz der Sântana de Mures-Cernjachov-Kultur an der Unteren Donau, Bonn.

Ce livre publie l’étude d’un site (habitat et nécropole) situé à quelques kilomètres au nord du Danube, à peu de distance de la confluence avec le Prut. Il est attribué à la culture Cherniakov-Sântana de Mures et serait daté entre le IIe et le IVe siècle.

La nécropole attire l’attention des chercheurs qui publient les tombes et le mobilier funéraire. Une réflexion sur la chronologie et sur le caractère ethnique des habitants de ce site est proposé.

Le sommaire : nagornoe

 

nagornoe-2017

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire