Follow the blog on Facebook and VK

In order to have news about the Black Sea , you can follow us on Facebook http://www.facebook.com/PontosEuxeinos

Vk http://vk.com/club74917524

Twitter https://twitter.com/Spartokosalu

Pontos Euxeinos

Publicités
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les fibules de Durostorum-Ostrov

Nuțu, G. et D Elefterescu (2018) : Fibulele de la Durostorum – Ostrov / The Brooches from Durostorum – Ostrov, Iasi.

Le site de Durostorum – Ostrov (Roumanie) est supposé constituer l’habitat civil en lien avec le camp de la légion à Durostorum (Silistra, en Bulgarie). Il voit son développement maximal entre 100 et 250.

L’ouvrage s’intéresse aux 125 fibules et 7 moules conservés dans les collection du musée de Calarasi et dans une collection particulière. Après une brève présentation du site, les auteurs proposent une analyse typologique de leur découverte avant de présenter leur catalogue. L’essentiel des fibules date des IIe et IIIe s., mais quelques fibules sont publiés pour les siècles successifs jusqu’au VIIe s.

Si certaines fibules sont importées, une partie notable est produite dans les ateliers d’Ostrov. Il est dommage que pour le moment très peu de fibules aient été publiées en provenance du camp de la légion, empêchant toute mise en perspective.

39 planches de cartes, de dessins  et de photographies en couleurs. Chaque fibule bénéficie d’un dessin en noir et blanc (parfois coloré, lorsque, c’est utile) et d’une (voire deux) photographie.

L’ouvrage est bilingue roumain / anglais.

Le sommaire :

ostrov fibules 1

ostrov fibules 2

broche ostrov

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

Novae VI en l’honneur de A. B. Biernacki

Klenina, E. ed.(2018): Novae. Studies and Materials VI. Sacrum et Profanum. Haec studia amici et collegae Andrei B. Biernacki septuagennio dicant Poznan.

Ce volum en honneur aux 70 ans du chercheur polonais A. B. Biernacki qui a fouillé à Chersonèse et Novae regroupe 17 articles dont 9 concernent de près ou de loin la mer Noire. On retrouve plusieurs articles autour des thèmes de l’armée et des basiliques paléochrétiennes, thématiqe qui ont intéréssé A. B. Biernacki.

Le sommaire :

novae 6 somNovae 6

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

Mésambria : les monnaies romaines

Zhekov, G. (2018) : Монетосеченето на Тракия (І–ІІІ в.): Месамбрия / Monetosecheneto na Trakija (І–ІІІ v.): Mesambrija, Sofia, [Monnayage de Thrace (I-III c.): Mésambria].

Ce petit ouvrage présente 150 monnaies qui correspondent aux différentes productions de cette cité durant l’époque romaine. Hormis des monnaies à l’effigie d’Auguste et d’Hadrien, Mésambria ne frappe que sous les Sévères. L’ouvrage remplacera l’étude réalisée sur ce thème par I. Karajotov.

Le sommaire :

https://bibliophilia.eu/the-coinage-of-thrace-i-iii-century-ad-mesambria

mesambria monnaie

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

Antiquités de la péninsule du Phare. Caractéristiques archéologiques des monuments

Nikolaenko ,G. M. (2018) : Древности Маячного полуострова. Археологическая характеристика памятников /Drevnosti Majachnogo poluostrova. Arkheologicheskaja kharakteristika pamjatnikov, Sébastopol [Antiquités de la péninsule du Phare. Caractéristiques archéologiques des monuments].

L’ouvrage est consacré à la partie occidentale de la péninsule d’Héraclée, un espace rural, situé à proximité de la ville de Chersonèse. Avant la création de Chersonèse, des populations de la culture de Kizil-Koba sont présents, mais ils disparaissent avec l’installation des Grecs à partir de 425. Outre les fermes fortifiées, une agglomération fortifiée est construite à partir de 400. La terre est divisée en lots attribués de manière égalitaire aux Chersonèsiens, notamment pour la viticulture. Des structures religieuses sont également bâties. Cette apogée dure jusque vers 275, où la péninsule souffre des troubles que subit Chersonèse. Même si l’occupation du territoire se maintient, elles est beaucouo plus lâche tout au long des époques hellénistiques, impériales, tardives. Un monastère médiéval est aussi construit vers 850.

Les campagnes de fouilles qui sont l’objet de cet ouvrage ont été menée de 1985 à 2012 par le réserve-musée de « Chersonèse Taurique ».
L’ouvrage est divisé en 4 parties : une histoire des fouilles sur la péninsule, l’étude de l’établissement fortifié, puis de la chôra et de son évolution.

En annexe sont publiés 79 monnaies, 225 timbres, 50 vases peints, 27 graffiti, 13 statutettes en terre-cuite, 7 pithos, 174 fragments amphoriques et tégulaires, 27 céramiques à vernis rouge, 34 céramiques de table, 28 de cuisine, 15 lampes, 17 poids à tisser, 6 objets en verre découverts avant 2012. En outre 5 annexes publient à part les découvertes de certaines missions.

Même si l’ouvrage est richement illustrés (103 planches, souvent en couleurs), tous les artefacts ne sont pas illustrés, une partie ayant disparu depuis leur découvertes lors des fouilles de la première moitié du XXe s.

Résumé en anglais de 9 pages.

Le sommaire :

ch som 1 2018cher som 2 2018ch couv 2018

 

 

 

 

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

ΧΡΥΣΟΣΩΤΉΡΑ An early Byzantine fortress on the peninsula of Khrisosotira at the town of Chernomorets 5th–7th century, 3

Khristov, I. (2019) : ΧΡΥΣΟΣΩΤΉΡΑ Rannovizantijska krepost na poluostrov Khrisosotira pri grad Chernomorec V–VІІ vek 3. ΧΡΥΣΟΣΩΤΉΡΑ An early Byzantine fortress on the peninsula of Khrisosotira at the town of Chernomorets 5th–7th century, 3, Sofia.

Cet ouvrage continue la publication des fouilles effectuées sur le site de « Chrysosotera » situé sur une péninsule à 3 km à l’ouest de Sozopol, qui ont déjà fait l’objet de deux volumes. Dans ce volume, l’essentiel des découvertes des années 2017 et 2018 est d’époque proto-byzantine. Néanmoins, un lieu de stockage du Ier s. a.C. a été découvert.

Le port, des casernements, un lieu de stockage, les remparts ont fait l’objet de fouilles.

Après avoir présenté les différents secteurs de fouilles et les découvertes (photo et dessins), l’auteur  fait une synthèse sur les différentes catégories d’artefacts (monnaies, poids, amphores, céramiques, matériaux de construction, objets de la vie quotidienne).

Outre les habituelles céramiques, 125 monnaies ont été trouvées, principalement des monnaies  en bronze des VI et VIIe s. On pourra relever 3 monnaies de bronze apolloniate du Ve s. a.C et un trésor de 10 monnaies d’or de la première moitié du VIIe s. Il y a également 9 poids contemporains.

Il présente quelques objets qui permettent d’avoir des informations plus précises sur les différentes phases d’occupation : une monnaie pointe de flèche archaïque, des matériaux romains, jusque là inexistants, des éléments permettant de dater une première destruction du site par les Avars en 617 ou  626.

Un ouvrage fort utile pour suivre rapidement l’actualité de la recherche sur un site prometteur.

Texte bilingue en bulgare et anglais.

Le sommaire :

Hrisosotira 2018hrisotira couv 3

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

Koinè et mobilité artisanale entre la Méditerranée et la mer Noire dans l’Antiquité

Avram, A., L. Buzoianu et V. Lungu, éd. (2018) : Koinè et mobilité artisanale entre la Méditerranée et la mer Noire dans l’Antiquité. Hommage à Pierre Dupont à son 70e anniversaire, Pontica 51, Supplement V, Constanta.

Ce volume paraît pour les 70 ans de l’archéologue français P. Dupont qui a travaillé à Istros, mais aussi à Lesbos et dont la spécialité d’origine est l’étude de la céramique archaïque d’Asie Mineure. Peu à peu ses intérêts se sont élargis à l’ensemble du matériel céramique présents notamment autour de la mer Noire, mettant à profit une gigantesque base d’échantillons pour identifier la provenance de tessons grâce à des analyses de leurs compositions chimiques. Il a ainsi pu mettre en évidence l’existence d’ateliers céramique dans certaines cités de Propontide et de la mer Noire.

Ce volume a donc une forte dominante céramique et amphorique, avec de nombreux articles consacré à la mer Noire archaïque, classique et hellénistique.

Un ouvrage à connaître pour les céramologues et amphorologues.

Le sommaire : Pontica dupontPontica dupont bPontica dupont couv

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire

À propos des monnaies de Dionysopolis

Dimov, K. (2019): За монетите на Дионисополис / Za monetite na Dionisopolis, Haskovo [À propos des monnaies de Dionysopolis].

Le monnayage de Dionysopolis longtemps laissé de côté devient depuis quelques années l’objet de recherches approfondies, qui sont plutôt le fait de collectionneurs que de numismastes professionnels. C’est notamment lié aux fouilles clandestines des détectoristes qui mettent sur le marché de très nombreuses monnaies de la région, dépourvues de contexte archéologique.

Cette petite brochure en bulgare regroupe 15 articles initialement publiés dans la revue bulgare Морски вестник. Ces notices reposent sur des monnaies vendues sur Ebay ou sur d’autres sites d’enchères en ligne. Ces monnaies ne sont généralement visibles que pour le court moment des enchères, ce qui rend d’autant plus intéressant ces petites notes.

Cinq concernent des monnaies frappées à la période d’indépendance de la cité, les dix autres concernent des monnnaies d’époque impériale, principalement de l’époque des Sévère.

Le sommaire :

Dionysopolis monnaiediony couv 2019

 

Publié dans Comptes-rendus | Laisser un commentaire